Elfes - Nains

Deux races... Deux camps opposés dans un affrontement sans fin. La hache contre l'arc, la magie contre la bière, l'eau contre la terre, le roc contre l'arbre... Lequel choisirez-vous ?
 
AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Les Nains et leur origine

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
yao
Admin
avatar

Messages : 621
Date d'inscription : 07/04/2009
Age : 24
Localisation : Suisse (Neuchâtel)

MessageSujet: Les Nains et leur origine   Jeu 9 Avr - 21:04

Leur Origine


La première fois qu’on mentionne les Nains en tant que race non-humaine est dans la mythologie nordique.
Le dieu Odin (roi des dieux) et ses frères Vili et Vé créèrent les Nains à partir de larves qui rongeait le cadavre du Géant Ymir (les Géants étaient le mal). Modsognir fût le premier Nain à être créé. Les dieux leur donnèrent une forme humaine et une intelligence mais ils les trouvaient si laids...
Spoiler:
 
...qu’ils les envoyèrent sous terre. De toute façon, les Nains se sauvaient à la lumière du soleil car ils se changèrent en pierre. Contrairement à ce que nous pensons, les Nains ne sont pas nécessairement petit. Ils ont la taille des hommes et parfois même plus grand.

Les Nains étaient de remarquables forgerons et de puissants magiciens. Ils fabriquèrent :

  • Brisingamen, le collier de Freyja, épouse d’Odin, créé par les Brising (Alfrigg, Berlingr, Dvalinn et Grerr)

  • Les Cheveux d’Or pour la déesse Sif, créé par les fils d’Ivaldi (Brokk, Eitri et Sindri)

  • Draupnir, l’anneau d’or d’Odin

  • Gungnir, la lance d’Odin, dieu de la guerre, créé par les fils d’Ivaldi (Brokk, Eitri et Sindri)

  • Gleipnir, une entrave magique

  • Le marteau Mjöllnir, arme du dieu Thor, créer par les frère jumeaux Brokk et Eiri

  • Skidblanir, le drakkar de Freyr, créé par les fils d’Ivaldi (Brokk, Eitri et Sindri)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://elfes-nains.forumactif.name
yao
Admin
avatar

Messages : 621
Date d'inscription : 07/04/2009
Age : 24
Localisation : Suisse (Neuchâtel)

MessageSujet: Re: Les Nains et leur origine   Ven 10 Avr - 14:13

Le nain-bouffon, révélateur de l'Inconscient humain



Il est fréquent d'associer le nain à l'image du bouffon, qui peut sembler réductrice au premier abord. Le symbole du bouffon participe pourtant à d'autres aspects cosmogoniques et symboliques du nain, notamment dans la relation entre l'homme et son ombre.


Venus du monde souterrain auxquels ils restent liés, les nains symbolisent les forces obscures qui sont en nous et ont facilement des apparences monstrueuses. Par leur liberté de ton et de parole auprès des grands du monde (il faut avoir en mémoire cette image de Cour où le souverain est entouré de bouffons nains ou difformes), ils personnifient les manifestations incontrôlées de l'Inconscient. C'est l'image du nain-bouffon, révélateur de la dualité de chaque être et de sa propre face bouffonne. C'est l'autre face de la réalité, celle que la situation acquise fait oublier et qui se rappelle à l'attention. Le nain en tant que bouffon apparaît dès l'iconographie égyptienne antique. L'une des caractéristiques du bouffon est d'exprimer d'un ton grave des puissances anodines et d'un ton de plaisanterie des choses plus graves. Il incarne en ce sens la conscience ironique. En désarçonnant l'harmonie, il l'intègre à un niveau supérieur, pratiquement cosmique.


Le corollaire de cette mise en avant de la face inconsciente, créative et « monstrueuse » de l'homme symbolisée par le nain-bouffon est la signification de son sacrifice du par l'autorité, qui indique le plus souvent une faiblesse psychologique, une impuissance à assumer ses travers et ses refoulements. Certains phénomènes racistes et xénophobes sont assez révélateurs de cette impuissance : en caricaturant la victime sous les traits d'un bouffon incompréhensible ou tout simplement différent, c'est une part de sa propre nature que l'on renie. Assimiler le bouffon, c'est continuer son évolution ascendante, intégrer des aspects autres à un niveau plus compréhensif, en définitive plus humain. Les compagnies de nains de la Renaissance, considérées comme des curiosités et des animaux apprivoisés servaient alors l'Inconscient collectif de l'époque en « domestiquant » ses refoulements et ses propres peurs.


Les nains projettent donc une facette d'ombre sur l'idée solaire et rassurante de l'homme. Cependant, les « incohérences » du premier abord peuvent aussi se révéler d'une logique dépassant le raisonnement, une logique douée de toute la force de l'instinct et de l'intuition. « Initiés aux secrets des grottes et des alcôves où leur petite taille leur permet de se glisser, ils possèdent parfois la clairvoyance des êtres de mystère : leurs paroles pénètrent comme des dards dans les consciences et les egos trop assurés. » (Dictionnaire des symboles de Jean Chevalier et Alain Gheerbrant).



Source : http://www.tolkiendil.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://elfes-nains.forumactif.name
yao
Admin
avatar

Messages : 621
Date d'inscription : 07/04/2009
Age : 24
Localisation : Suisse (Neuchâtel)

MessageSujet: Re: Les Nains et leur origine   Ven 10 Avr - 14:15

Le nain-forgeron, personnage initiatique



Passés les aspects cosmogoniques du nain on se doit d'aborder un rôle qui lui est fréquemment donné et dont la symbolique est tout aussi riche, celui du forgeron. Dans une histoire où la forge étaient l'aboutissement et la source de toutes les technologies (de construction, militaire, agraire), le forgeron s'est naturellement paré d'attributs magiques et de sciences occultes. Cependant la symbolique renverse la situation, et c'est le forgeron qui distille son art mystérieux dans les différentes sphères de l'organisation des peuples et des puissances.


Nombre de héros passent ainsi leur adolescence dans le giron d'une caverne de forgeron, principe tellurique en parallèle avec la chaleur de la mère et ses entrailles mystérieuses. Le rôle du nain est ici quasi-maternel, et l'embonpoint que l'imaginaire populaire lui porte renforce cette vision, de même que la barbe représente le courage et la sagesse de sa fonction. La forge de l'épée par Regin, qui symbolise par ailleurs l'éveil de la virilité avant que le héros n'aille « transpercer » la Bête, symbole ici de l'initiation sexuelle (vagina dentata : crainte du sexe féminin), se retrouve également dans de multiples récits de ce type y compris la reforge de l'épée d'Isildur chez Tolkien. Le nain-forgeron représente donc les principes créatifs effectifs en continuité avec les principes créatifs théoriques du nain-bouffon (un épanchement de désirs inconscients). La Forge est l'expression de la création, de la maturation mystérieuse et matricielle issue de la Mère et de la Terre unies ici dans un même symbole tellurique.


La science des nains-forgerons, celle de la pierre, des métaux et notamment de l'or, est donc un héritage sacré en ce sens qu'il préside à l'éveil et à l'évolution pratique des civilisations. On peut rapprocher cette science mystique des préceptes alchimiques et de l'initiation des sociétés secrètes dont le but est l'épanouissement de l'être dans son évolution (souvent à des lieues des principes de secte). L'or, outre sa propriété physique d'être le plus malléable des métaux (on voit là directement l'analogie à la forge symbolique et la transformation de l'homme), retient bien évidemment l'attention non pas par la richesse matérielle mais spirituelle qu'il constitue et dont les nains sont en partie dépositaires de part leur nature tellurique. De là à les considérer systématiquement en gardiens jaloux et intéressés, le saut est rapidement fait bien que l'exemple de Fafnir en soit le meilleur exemple. Mais dans les pattes de Fafnir comme dans celles de beaucoup de gardiens de trésor, c'est une richesse stérile qui attend l'avènement d'un principe fécondant. Gwioi, chef des nains de Bretagne, veillait sur un vase qui fut reconnu par la légende comme le Graal. Parfois les sphères matérielles et spirituelles se rejoignent, mais c'est une considération bien erronée de comprendre la transmutation alchimique du plomb en or comme une simple façon d'arrondir ses fins de mois ! Et pour apporter une autre pierre à cet édifice, la symbolique du ventre renvoie également au laboratoire de l'alchimiste où se jouent les secrets de la Création et le Matrice.



Source : http://www.tolkiendil.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://elfes-nains.forumactif.name
yao
Admin
avatar

Messages : 621
Date d'inscription : 07/04/2009
Age : 24
Localisation : Suisse (Neuchâtel)

MessageSujet: Re: Les Nains et leur origine   Ven 10 Avr - 14:17

La difformité, l'essence du nain symbolique


Commençons par une définition : un nain est tout être (ou objet considéré comme un être) qui n'a pas, en grandissant, atteint la taille habituelle de ses congénères, ou qui l'a perdue. Il a déjà été précisé que la difformité peut symboliquement s'interpréter comme une lutte d'avec la hiérarchie divine. La difformité n'est alors plus un simple appel de l'Inconscient humain (comme dans le cas du nain-bouffon), mais tout un ensemble de désirs pervertis. C'est la monstruosité, à savoir le personnage chtonien dans ce qu'il a de plus primordial qui resurgit ici, et qui constitue la véritable trame dialectique du nain dans les univers mythologiques et symboliques.


La difformité, c'est en effet non seulement cet aspect monstrueux que l'on prête à une réalité de l'ombre, mais aussi l'altérité dans ce qu'elle a de plus réflexif : difformité, de celui dont la forme diffère ; et c'est dans cette confrontation des différences que peut jaillir une humanité mature et créative. L'homme, en apprivoisant le nain apprivoise son ombre et tente de l'assumer en l'intégrant. C'est une initiation personnelle doublée d'une plongée dans l'Inconscient collectif et ses symboles.


Reste toute la fascination qu'exerce sur nous cette partie instinctive, sombre, créative, lunaire de nous-mêmes dans une civilisation tout à fait solarisée et dévolue à la rationalité, la brillance, la hiérarchie et la transparence. Et si le nain est lunaire, doit-on en conclure que l'elfe est solaire ? Ma propre interprétation me pousse à penser que l'elfe n'est que la manifestation solaire du lunaire, la difficile mise en conformité (et souvent éphémère) de notre ombre avec les critères solaires et lumineux de notre environnement social. Mais la symbolique de l'elfe ouvre déjà le chemin vers un autre débat…



Source : http://www.tolkiendil.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://elfes-nains.forumactif.name
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les Nains et leur origine   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les Nains et leur origine
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Special Scepter : Leur origine !
» Les Dryades
» [SPOIL] Les Titans : Leur Origine et leur Déclin !
» Questions sur les différents clans nains et leur hiérarchie
» Tactique gobelins contre nains

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Elfes - Nains :: Nano-Elfique :: Discussions sur les Elfes / Nains :: Nains-
Sauter vers: